COC FOOTBALL  LA COURONNE : site officiel du club de foot de LA COURONNE - footeo

Le District de la Charente a des jeunes à reconquérir

15 juin 2013 - 09:22

Baisse des effectifs 12-18 ans, féminisation des clubs, permis à points sur la table. Alors que l'AG du district de football se tient ce soir à Anais, Johny Rougier fait le point sur les dossiers chauds de la saison.

Au sortir d'un dernier week-end passé sur le pré, partagé entre la journée des débutants et les finales de coupes Charente, Johny Rougier ne boudait pas son plaisir de clôturer la saison sur deux événements aussi sportifs que festifs.

Mais après l'émotion vient l'heure des bilans. À 19h, à Anais, le président du club de district de football reviendra donc à des choses plus terre à terre avec la traditionnelle assemblée générale. La première depuis sa réélection l'an dernier.

L'occasion de parler chiffres, lutte contre la violence, arbitrage ou encore féminisation de la pratique. Petit avant-goût.

Les effectifs 12-18 ans à la peine

Alors que le nombre de licenciés se maintient globalement par rapport à la saison dernière, certaines tranches d'âge inquiètent sérieusement Johny Rougier et son équipe. "En ce qui concerne le foot animation, soit des U6 aux U11, on est en progression de 5%. C'est très encourageant mais ensuite, la baisse est significative."

-7% chez les U13, -0,9% chez les U15, -9,9% chez les U17, -7,3% chez les U19, les chiffres ont de quoi alarmer surtout pour la dernière catégorie. "Depuis trois ans, nous essayons de la préserver avec acharnement mais les clubs ne jouent pas forcément le jeu en intégrant ces jeunes aux seniors."

Résultat, avec quatorze équipes au coup d'envoi du championnat et cinq forfaits généraux au final, le devenir des U19 reste incertain. "Ce sera un des thèmes de la réunion sachant que notre souhait est de pérenniser cette catégorie."

Les femmes portent le flambeau

Mis en avant lors de la dernière assemblée générale, le développement du football féminin semble porter ses fruits. Avec des effectifs en hausse de 16% par rapport à la saison dernière, la Charente est sur la bonne voie.

"En tout cas, on met tout en oeuvre pour", insiste Johny Rougier qui évoque la création de deux écoles féminines de football (EFF) à la rentrée prochaine (Claix et La Couronne) et la création des U17 pour intégrer les joueuses de 16 ans jusqu'ici contraintes d'évoluer avec les seniors.

Le permis à points en question

À la demande de Barbezieux, pénalisé de deux points dans le cadre du classement de la lutte contre la violence, la question du maintien du permis à points devrait être soulevée. "J'étais déjà contre en 2004 quand on l'a adopté et je le suis toujours. Pour moi, c'est une double sanction", avoue sans détour le président du district qui ne croit pourtant pas à une remise en cause du dispositif. "À l'époque, il avait été validé à 98%. Je ne crois pas à un changement des mentalités même si je plutôt partisan d'un challenge du fair-play, comme pour les U19, qui récompense les bons élèves en dotations."

Des jeunes arbitres à accompagner

Avec 215 arbitres licenciés contre 220 l'an passé, le contingent d'hommes en noir reste stable. En revanche, les vocations restent timides malgré l'inauguration en janvier dernier de la formation en internat lancée avec le concours de la Ligue du Centre-Ouest.

Seuls dix des vingt-cinq candidats du début de saison sont ainsi allés au bout de leur première année. "Le district accompagne les jeunes arbitres sur leurs trois premiers matches. Ce n'est peut-être pas suffisant car l'environnement est parfois compliqué à maîtriser et décourage les bonnes volontés. À l'image de ce qui se fait dans les Deux-Sèvres, on réfléchit à les suivre plus longtemps sur le terrain mais cela pourrait avoir un coût pour les clubs."

source charente libre

 

 

Commentaires

déc.
09:00
Gymnase de la Z.A.C
déc.
18:00
Gymnase de la Z.A.C
avr.
08:00
STADE MUNICIPAL DE LA COURONNE