COC FOOTBALL  LA COURONNE : site officiel du club de foot de LA COURONNE - footeo

Coupe du monde de rugby : les All Blacks impitoyables renvoient les Français chez eux

18 octobre 2015 - 09:23

Vainqueur 62-13, la Nouvelle-Zélande n'a laissé aucune chance à un Quinze de France qui a rarement été autant humilié

Même la Namibie avait fait mieux, battue 54-11 en phase de poules. Ce samedi soir, la France a sombré corps et biens en quart de finale de la Coupe du monde 2015. Son addition à elle : 62-13, une rouste record en quart de finale de la plus grande des compétitions. Déchaînés, les All Blacks ont tout fait aux hommes de Philippe Saint-André. Neuf essais (plus quelques autres tout cuits oubliés en cours de route), des actions de grande classe, une différence physique criarde, la rencontre a tourné à l'humiliation.

 

Quand Ma'a Nonu déchire la défense française dès les premières minutes, on comprend que le Quinze de France va vivre un enfer. Il y a bien un énorme coup de pied de Spedding de 55 mètres pour entretenir l'espoir (3-3), mais la saignée des Bleus vêtus de rouge ne tarde pas.

Retallick sort le contre qui tue sur un dégagement de Michalak. C'est la double peine pour l'ouvreur toulonnais qui se blesse tout seul sur l'action et quitte sans doute définitivement l'équipe de France (11e). D'autres (Papé, Dusautoir,...) attendront la fin du match pour l'imiter.

Peu à leur aise en touche et incapables de progresser ballon en main, les Français coulent avant la demi-heure, sur deux essais d'ailiers extraterrestres, Milner-Skudder et Savea (24-6, 30e). Picamoles, le seul joueur français qui serait apte à évoluer dans le camp d'en face, sauve les apparences en aplatissant en force.

Mais Carter sort des passes géniales et Savea tue la rébellion dans l'oeuf juste avant le repos (29-13). Ni Nakaitaci, ni Spedding, ni Slimani n'ont été en mesure de plaquer le meilleur marqueur de cette Coupe du monde, un trois-quarts qui ne fait aucune distinction dans ses raffuts : ailier, arrière, pilier, tout le monde y passe.

La France ne dispose pas d'un tel joueur. Ni d'un Nonu, ni d'un Carter, ni d'un Aaron Smith. On pourrait les citer tous, ces magiciens Blacks qui maîtrisent le rugby à la perfection.

La deuxième mi-temps est un long calvaire, surtout lorsque Picamoles se permet de balancer son poing dans la face de Richie McCaw au sol. Carton jaune et début de la grêle (48e). Kaino, Savea (troisième essai), Read et Kerr-Barlow (deux fois) exécutent les Français en passant la barre des 60 points.

Des juniors face à des pros, c'est l'impression qui ressort de ce quart de finale raté. Le XV de France n'était pas à la hauteur. Ni dans cette compétition, ni depuis quatre ans. Le mandat de Saint-André prend fin en eau de boudin. Avec 45% de victoires seulement, on s'y attendait, mais peut-être pas dans de telles largeurs.

Avant la leçon, le temps des questions était déjà là. Il est désormais plus que temps d'y répondre.

 

SOURCE SUD OUEST

Commentaires

JOYEUSES FÊTES A TOUS !!!

avr.
08:00
STADE MUNICIPAL DE LA COURONNE