Euro 2016 : Griezmann propulse la France en quarts de finale (2-1)

26 juin 2016 - 19:59

Menés au score pendant près d'une heure, les Bleus décrochent leur ticket pour les quarts de finale face à l'Irlande grâce à un doublé d'Antoine Griezmann en trois minutes (2-1). La France affrontera l'Angleterre ou l'Islande

Que ce fut dur pour les Bleus. Menée au score par l'Irlande pendant plus d'une heure après un pénalty dès la deuxième minute, la France a renversé la vapeur grâce à un doublé d'Antoine Griezmann en trois minutes. Les hommes de Didier Deschamps affronteront le vainqueur de la confrontation entre l'Angleterre et l'Islande en quarts de finale (lundi 21 heures).

Un début cauchemardesque

Une pelouse parfaite, des conditions idéales et un public acquis à sa cause, mais un début de match cauchemardesque pour les Bleus. Sur une action anodine et un flottement dans la défense, Pogba fauche Shane Long dans la surface et provoque un pénalty transformé sans trembler par Brady (2e). L'entame rêvée pour les Irlandais qui se replient en défense et attendent les Français. Dos au mur, les hommes de Didier Deschamps n'ont plus le choix mais peinent à inquiéter Randolph. Le secteur défensif des Bleus inquiète. Les Français sont systématiquement en difficulté dès que le ballon traverse la surface. Et il faut un Hugo Lloris vigilant pour sauver les meubles sur une reprise croisée de Murphy (20e). 

Les Irlandais, adeptes du "fighting spirit", sont durs sur l'homme, laissent très peu d'espace et s'engouffrent dans les espaces offerts par la défense tricolore aux abois. Les Français se heurtent au mur vert héroïque en fin de première période sur les frappes de Payet et Griezmann à bout portant (44e).

Les Irlandais KO debouts

Didier Deschamps lance Coman à la place de Kanté au retour des vestiaires. Les Bleus repartent à l'assaut du but irlandais. Sur un coup franc de Payet, la tête de Koscielny manque le cadre de peu (47e). La France se découvre et laisse des boulevards dans son dos et il faut un Lloris décisif pour éteindre le feu dans la maison tricolore sous la menace de Shane Long (51e).

Puis le show Griezmann débute. Le joueur de l'Atletico profite d'un centre parfait de Sagna pour placer une tête croisée (1-1, 58e) puis offre l'avantage aux Bleus dans la foulée en faisant preuve de sang-froid sur son face-à-face contre Randolph (2-1, 61e).

L'Irlande est asphyxiée et Duffy laisse ses coéquipiers à 10 sur un tacle à retardement sur Griezmann, encore lui, qui partait seul au but (68e). Les "boys in green" sont KO debouts et subissent les vagues bleues en fin de match. Les Français ne parviennent pas à faire le break avec la frappe enroulée de Gignac sur la barre (76e), l'arrêt de Randolph sur Matuidi (80e) et Giroud qui manque sa reprise à bout portant (85e). 

Le public pousse un ouf de soulagement et la Marseillaise peut retentir dans les travées du stade de Lyon. La France a eu très chaud.

Le joueur : Griezmann

Les grands joueurs sont capables de se surpasser au moment important. Antoine Griezmann a prouvé ce dimanche après-midi qu'il faisait partie de cette catégorie en sortant une seconde période de haut niveau et un doublé salvateur en trois minutes. Le finaliste de la Ligue des Champions a ensuite provoqué l'expulsion de Duffy alors qu'il filait seul au but. Il a marqué son 9e et 10e but en équipe de France en 32 sélections, son 3e en 4 matchs dans la compétition.

Le fait du match

Le pénalty provoqué par Paul Pogba est le plus rapide de l'histoire de l'Euro. Le précédent remontait à 2008 avec Luka Modric contre l'Autriche à la 4e minute de jeu. Les Bleus ont couru après le score pendant près d'une heure et ont su finalement renverser le match. Mais ce pénalty est révélateur de la fébrilité défensive de l'équipe de France tout au long de la partie. Hugo Lloris a sauvé la France à deux reprises avant le but égalisateur.

La déclaration

Didier Deschamps (au micro de TF1): "C'est difficile des fois, en prenant ce penalty, au début on était encore crispé, les Irlandais avaient du jeu aussi. On a fait de bonnes choses en première mi-temps. j'ai voulu ajouter de la vitesse, en faisant entrer Kingsley (Coman). Ca a été dur pour nous, mais objectif atteint. Il ne faut pas trop calculer, les joueurs ont besoin de discipline mais parfois on est meilleur quand on met un peu de folie, on a mis beaucoup de rythme et c'est là où on est le plus dangereux. Je suis content pour les supporters aussi, on a beaucoup de soutien, ils ont mis une super ambiance".

Kanté et Rami suspendus pour le quart de finale

C'est la mauvaise nouvelle de la journée. La révélation française de cet Euro, Ngolo Kanté sera absent pour les quarts de finale suite à son carton jaune obtenue à la 27e minute pour une faute sur McClean. Adil Rami, en difficulté dans ce match, a lui aussi reçu un second carton dans cet Euro 2016 et manquera le prochain match. Mangala ou Umtiti prendront sa place.

 

source sud ouest

Commentaires

Aucun événement