Euro 2016 : l'Allemagne bat la Slovaquie (3-0) et jouera son quart à Bordeaux

27 juin 2016 - 13:21

Il faudra bien compter avec l'Allemagne pour la victoire finale dans l'Euro 2016: les champions du monde ont complètement étouffé la Slovaquie (3-0) pour se qualifier en quarts de finale, dimanche, à Villeneuve-d'Ascq. La Mannschaft jouera son quart de finale à Bordeaux face à l'Espagne ou l'Italie.

C'était le moment de la vérité pour la Mannschaft: après un premier tour en demi-teinte, saurait-elle élever son niveau de jeu à l'orée de la phase élimination directe ?

On peut dire qu'elle a passé le test avec brio, offrant une nouvelle fois un festival offensif.

Certes, elle a encore un peu pêché dans la finition, à l'image du penalty raté par Mesut Özil (13e) mais contrairement à son dernier match de poule contre l'Irlande du Nord (1-0), elle a su se mettre à l'abri avant la pause. 

Elle a d'abord ouvert le score sur une très belle volée de Jerome Boateng à la réception d'un corner mal repoussé par la défense slovaque.

La frappe à ras de terre du stoppeur, longtemps incertain en raison d'une blessure au mollet droit, est venue se loger au ras du poteau droit de Matus Kozacik (1-0, 8e).

Draxler énorme

C'est ensuite Julian Draxler, préféré à Mario Götze à gauche, qui s'est faufilé le long de la ligne de corner pour centrer en retrait pour une reprise imparable de Mario Gomez (2-0, 43e), qui égale Jürgen Klinnsman comme meilleur buteur allemand à l'Euro, avec 5 réalisations.

Le même Draxler - élu homme du match - tuait tout suspens peu après l'heure de jeu. Étrangement oublié par la défense slovaque au deuxième poteau, sur un corner, il reprenait une déviation de la tête de Mats Hummels d'une magnifique volée imparable dans la lucarne (3-0, 63e).

Le portier allemand Manuel Neuer a permis à l'Allemagne d'enchaîner un cinquième match consécutif sans prendre de but, à une longueur de son record absolu, en déviant notamment une tête de Kucka qui partait dans sa lucarne (41e) alors que le score n'était que de 1-0. 

Dès le prochain tour, samedi à Bordeaux, les champions du monde en titre auront soit l'Espagne soit l'Italie sur leur route, avant probablement la France ou l'Angleterre.

Mais quelle que soit l'équipe qui sera en face, qu'elle se méfie, l'Allemagne arrive à pleine puissance !


source sud ouest 

Commentaires

Aucun événement