COC FOOTBALL  LA COURONNE : site officiel du club de foot de LA COURONNE - footeo

Euro-2016: ces jeunes charentais qui ont accompagné les joueurs sur le terrain

7 juillet 2016 - 09:48

Trois enfants de Charente viennent de vivre un sacré rêve Ils ont accompagné des stars de l’Euro sur la pelouse du stade de Bordeaux CL a partagé leur aventure de l’intérieur, par hasard.”Maro Gomez a été très sympa. Pendant l’hymne italien, il a massé les épaules de mon fils. Il a aussi essayé de lui parler."

"Ce coup-ci, c’est vraiment le plus beau jour de ma vie". Des yeux grands comme un ballon de foot et la banane de Giroud après son doublé contre l’Islande, Milio pensait déjà avoir connu le nirvana il y a deux ans, en suivant un contre-la-montre du Tour de France au bord d’un raidillon du Périgord. Mais rentrer sur la pelouse du Matmut Atlantique de Bordeaux en donnant la main à Gianluigi Buffon, le gardien monumental de l’équipe d’Italie, ça provoque forcément un tremblement de terre sur l’échelle de Richter du bonheur quand on est un petit bonhomme de 10 ans et qu’on est dingue de foot. "Il m’a même serré sous son épaule!"

Cette veine inouïe, le collégien angoumoisin, qui porte les couleurs du club de Ruelle, ne la doit pas au fait que son papa, qui signe cet article, soit le rédacteur en chef de CL. Ce coup-ci, c’est lui qui a emmené son père dans ses valises, pour un week-end inoubliable à Bordeaux.

42 000 supporters et des millions de téléspectateurs

Il a suffi d’un Happy Meal cet hiver au McDo de Champniers et la chance d’être tiré au sort. Comme 750 garçons et filles âgés de 6 à 10 ans, qui ont eu le bonheur de jouer les "players escorts" de cet Euro 2016 organisé en France.

Théo Boulestier, 8 ans, de Mouton, était aussi du quart de finale choc Allemagne-Italie. Il a tiré Mario Gomez, l’attaquant des champions du monde. Pas mal non plus. "Il est très sympa. Pendant l’hymne italien, il en a profité pour masser les épaules de mon fils", confie, Éric, son papa, qui a écumé pendant vingt ans tous les terrains autour de Maine-de-Boixe. Gomez a même essayé de lui parler un peu. Mais à 8 ans, on ne maîtrise pas forcément l’allemand. Et Théo est un peu timide. Mais ça lui a quand même fait des choses à raconter à Celletes, pour ses derniers jours d’école. Tristan Moreau, 7 ans et petit poussin du COC à La Couronne, a lui aussi eu la main chaude: Croatie-Espagne, une dizaine de jours plus tôt, à Bordeaux également. L’écolier a donné la main à Morata, le buteur espagnol, et serré celle de Sergio Ramos, son idole. Bien installé dans les tribunes, son papa, Fabien, n’en a pas raté une miette, McDo ayant la merveilleuse idée d’inviter chaque enfant avec un de ses parents. Et on peut vous dire qu’il n’y a pas que les petits qui se soient précipités pour se faire tirer le portrait avec Super Victor, la mascotte de l’UEFA.

Entraînements et répétitions

Se faire acclamer par 42 000 supporters, et rester sérieux comme un pape quand on sait que des millions de téléspectateurs, parmi lesquels toute sa famille, vous voient sur leur écran plat, ça ne s’improvise pas. Les "players escorts" ont eu le droit eux aussi à un entraînement poussé, accueillis comme des petits princes pendant deux jours au château de Moulerens à Gradignan, qui aurait quand même besoin d’être rafraîchi pour ressembler au château voisin du Haillan, le camp des Girondins de Bordeaux. Échauffement à la PlayStation, apprentissage de la chorégraphie de l’hymne officiel de l’Euro, passage obligé au McDo du coin, avant de prendre leurs quartiers au stade, six heures avant le match! Pendant que les parents évacuent la pression en découvrant le centre-ville de Bordeaux, les vingt-deux enfants enchaînent les répétitions, chouchoutés par les six "chaperons" engagés par McDonald pour toute la durée de l’opération. "Ils s’en rappelleront toute leur vie, témoigne un papa. Parce qu’un moment comme ça, même avec tout l’or du monde, c’est impossible de se l’offrir".

À moins de devenir un jour une star du foot. Pour ça aussi, les GO ont tout prévu avec, le dimanche matin, une séance d’entraînement digne de celles des pros, dirigée par des vrais entraîneurs. Avec, en guise de but en or, une démonstration de Logan, champion de France de foot freestyle, capable de faire passer Messi pour un empoté! Les mômes ont maintenant toutes les grandes vacances pour continuer à rêver et pour s’entraîner à jongler.

 

source charente libre

Commentaires

déc.
09:00
Gymnase de la Z.A.C
déc.
18:00
Gymnase de la Z.A.C
avr.
08:00
STADE MUNICIPAL DE LA COURONNE