Le Marquage

 

Le marquage est fait de suivre un adversaire pour dissuader ses partenaires de lui donner le ballon. S’il rentre malgré tout en possession du ballon, il s’agit alors de l’empêcher d’enchaîner une action (contrôlefrappe, passe vers l’avant, se retourner balle au pied…).

Avec la disparition progressive à haut-niveau de la défense en individuel au profit de la défense en zone, on peut penser que le marquage n’est plus aussi déterminant. Pourtant il reste un préalable indispensable à maîtriser. La culture du marquage est moins prégnante aujourd’hui puisque dès les petites catégories certains clubs travaillent la zone. Mais cela doit aller de paire avec

l’apprentissage du marquage strict, qui s’il est absent sera un handicap dans la culture tactique du joueur.

 

1- PRINCIPES GENERAUX DU MARQUAGE

 

1) Positionnement

Le défenseur au marquage doit toujours se situer entre le joueur et le but à défendre. Il se tient légèrement sur le côté du joueur afin de pouvoir jaillir pour intercepter si c’est possible. Il ne reste pas au contact pour empêcher qu’il ne s’appuie sur lui avec son corps.

 

 

2) Se passer le joueur Communication :

En défense de zone, chaque joueur est responsable du marquage dans sa zone. Ainsi si l’adversaire se déplace, je l’accompagne à la limite de ma zone puis je « transmets » le marquage à mon coéquipier en lui parlant : « A toi » ; « ça vient »… Il est capital que l’habitude de parler sur le terrain, surtout en défense, soit donnée aux jeunes joueurs.

 

3) Couper la trajectoire de course de l’attaquant:

Lorsque l’attaquant effectue une course vers le but ou en diagonale, le défenseur peut anticiper en lui passant devant afin de le ralentir, de lui faire parcourir davantage de distance et de le gêner dans sa future prise de balle.

 

4)Marquage strict

Dans les 20 derniers mètres, le défenseur doit être très près de son attaquant.

Aujourd’hui, les attaquants de haut-niveau ont besoin de très peu de temps ou d’espace pour transformer une occasion en but.

Etre capable de « Coller un joueur à la culotte » s’apprend et demande de l’expérience.

 

5) Qualités des appuis

Afin d’être performant dans le marquage et comme dans le 1c1, la

coordination, la vivacité et la qualité des appuis doivent être travaillés.

 

5) Agressivité défensive

Le défenseur doit imposer sa présence physiquement : mettre le pied, intervenir sur le ballon dès que c’est possible, passer l’épaule…

août
18:30
STADE DE L'ANGUILLARD
août
août
16:00
STADE DE L'ANGUILLARD
sept.
14:00
STADE DE L'ANGUILLARD
sept.
09:00
STADE MUNICIPAL DE LA COURONNE